Recherche

Recherche avancée
Ma séléction
0 article(s)
> afficher la liste

Suivez-nous sur

Picto youtube
Picto flickr

carte interactive

Agenda

  • Saint-Laurent-de-Chamousset
    Du samedi 11 au mardi 14 juillet 2020 de 16h à 0h.
  • Saint-Martin-en-Haut
    Du 11/01 au 29/11/2020 Ouverture le mardi, mercredi, vendredi et samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Le jeudi de 14h à 18h. Le dimanche de 10h à 12h et de 15h à 18h. sauf les 14 juillet, 15 août et 11 novembre. Fermé le lundi. En juin 2020 : fermé le mardi et jeudi.
  • Fleurie
    Du 01/07 au 31/07/2020, tous les mercredis, jeudis, vendredis, samedis et dimanches. De 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h.
  • Tupin-et-Semons
    Du 05/07 au 30/08/2020, tous les dimanches de 10h à 17h.

Presqu'île

Véritable centre de la ville, la Presqu’île est le cœur palpitant de Lyon. Musées, restaurants, shopping et vie nocturne, tout se passe entre Saône et Rhône.

Animée, brillante, gourmande, tous les qualificatifs s’adaptent à la Presqu’île. Du pied de la colline de la Croix-Rousse jusqu’au Confluent, ce quartier en perpétuel mouvement est depuis le moyen âge le cœur économique de la cité. Mercière, poulaillerie, fromagerie, pêcherie, les noms des rues témoignent de leur activité passée.
Prolongée au sud à la fin du XVIIIe siècle grâce aux travaux de l’ingénieur Perrache, redessinée sous le Second empire, restaurée à la fin du XXe, la Presqu’île n’a cessé de changer de visage au fil du temps.
Au nord, le quartier des Terreaux s’étend autour de l’hôtel de ville et de l’opéra. Très animé, c’est ici que se retrouvent les étudiants, dans l’un ou l’autre des nombreux bars, pubs et discothèques. En descendant en direction de la place Bellecour, la rue Mercière est l’endroit idéal pour déjeuner ou dîner dans l’un des nombreux restaurants qui jalonnent cette rue très fréquentée en soirée. Bordées de boutiques de mode et d’immeubles « haussmanniens », les rues de la République, du président Édouard Herriot, et de Brest ont été tracées au XIXe siècle au cœur de l’habitat médiéval afin de moderniser la ville selon les préceptes développés par le baron Haussmann à Paris et mis en œuvre par le préfet-sénateur-maire de Lyon, Claude-Marius Vaïsse.

Plus au sud, le quartier d’Ainay reste en retrait de la vie nocturne lyonnaise. Ses hôtels particuliers des XVIIe et XVIIIe siècles ont longtemps été la résidence de la noblesse lyonnaise. Le quartier, en particulier la rue Auguste Comte, est désormais le fief des antiquaires (voir rubrique Shopping).

Au-delà de Perrache, le quartier du confluent est en plein renouveau. Débarrassé des activités industrielles qui firent ses beaux jours avec l’arrivée du chemin de fer, ce quartier d’avenir, qui fait actuellement l’objet d’une restructuration d’envergure, s’annonce comme le quartier d’avenir de Lyon.

Bouton haut de page