Recherche

Recherche avancée
Ma séléction
0 article(s)
> afficher la liste

Suivez-nous sur

Picto youtube
Picto flickr

carte interactive

Agenda

Les beaujolais

Fort d’une renommée internationale, le beaujolais est surtout connu pour son primeur. Derrière l’événement incontournable qui marque son lancement, se cachent deux appellations et dix crus prisés des gastronomes.

Indissociable de Lyon, on a coutume de dire du beaujolais qu’il est le troisième fleuve qui coule dans la capitale des Gaules, après le Rhône et la Saône. Si le beaujolais nouveau a donné à l’appellation une renommée internationale, la notoriété des crus les plus prestigieux est parfois plus confidentielle.

Beaujolais et beaujolais villages sont les appellations les plus étendues. Ce sont celles-ci qui sont en partie commercialisées en primeur.

Fleurons de la production beaujolaise, les dix crus offrent aux gourmets toute la palette de leurs saveurs :

  • Brouilly, le plus méridional et le plus étendu ;
  • Chénas, vin favori de Louis XIII, il est le plus rare ;
  • Chiroubles, c’est le cru le plus élevé ;
  • Côte de Brouilly ;
  • Fleurie, considéré comme le plus féminin des crus beaujolais ;
  • Juliénas ;
  • Morgon ;
  • Moulin à Vent, le seigneur des beaujolais ;
  • Régnié, le dernier né ;
  • Saint-Amour, le plus septentrional.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Bouton haut de page